holidays-portugal.eu
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Português
Google Map

>

Bragança

Une promenade dans le centre historique conduit inévitablement à la tranquille citadelle médiévale où naquit le Duché de Bragança.

La ville est né au XIIè siècle, quand s’établit ici Fernão Mendes, de la Famille des Braganções, beau-frère du premier roi du Portugal, D. Afonso Henriques (1139-85).
En 1187, D. Sancho reconnu l’importance de la ville en lui concédant l’autonomie juridique symbolisée par le “foral”. Le noyau urbain médiéval se trouve toujours dans la citadelle dignement représentée par l’imposant Donjon du Château, par le Pilori bâti sur une curieuse “sculpture zoomorphique lusitanienne”, par l’Église de Santa Maria et par la Domus Municipalis, exemplaire unique d’architecture civile.

En 1442, l’union du fils bâtard de D. João I, D. Afonso, avec la fille du Connétable Nuno Álvares Pereira, D. Beatriz de Alvim, donne origine au Duché de Bragança. L’importance de ses titrés se confirme dans le fait qu’ils soient aussi Ducs de Barcelos et de Guimarães, marquis de Valença et de Vila Viçosa, comtes de Ourém, Arraiolos, Neiva, Faro, Faria et Penafiel, et seigneurs de Monforte, Alegrete et Vila do Conde, entre autres lieux. En 1640, le huitième Duc de Bragança, D. João IV, fut acclamé roi marquant la dernière dynastie portugaise, qui pris fin en 1910 pour devenir la République.

À l’extérieur des murailles, la ville s’étendit à l’Ouest, ce qui est visible lors d’un petit parcours jusqu’au centre administratif et commercial où les maisons nobles et les monuments racontent l’évolution de Bragança. Après que D. Manuel ait donné le “Nouveau Foral” en 1514, le développement de la ville est dû à la présence des évêques qui résidaient ici durant la moitié de l’année, gérant un épiscopat divisé entre Miranda do Douro et Bragança, et établi ici de façon définitive à partir de 1764.

L’action royale et épiscopale témoigne de cette époque à l’Église de São Vicente, au Musée do Abade Baçal, à la Chapelle de la Misericórdia, à l’Église de Santa Clara et enfin à la Sé Cathédrale.

L’histoire de la ville n’est pas complète sans la visite de l’Église séculaire de Castro de Avelãs, dans les environs, ou avec une promenade dans le Parc Naturel de Montesinho, où il existe encore de petits villages au régime communautaire qui font partie du patrimoine régional.

ANZEIGE

Bragança

ANZEIGE
autoeurope